Département des Deux-Sèvres

Arrondissement de Parthenay

Canton de Moncoutant

Projet de restauration de l'église

de la commune du Breuil Bernard

(1857)

Sommaire :

            L'église du Breuil Bernard a été construite à deux époques bien tranchées , la nef date du 12ème siècle ,

le chœur est le sanctuaire sont du 15ème ; ces deux dernières

parties sont assez bien conservées,  il est probable que l'Église primitive ne se composait que de la nef .

Toute la voûte aura probablement été détruite.

Quoi qu'il en soit , l'église telle qu'elle est actuellement est des plus froide , les murs latéraux de la nef étant bien

moins élevés que ceux du chœur est du sanctuaire , il en résulte que la charpente étant placée à deux mètres

en contrebas de celle du chœur , la pluie , vient battre le pignon du mur sur lequel repose cette dernière charpente ,

elle frappe avec tant de force contre ce mur , que tout ce que l'on a fait jusqu'à ce jour n'a servi à rien ,

il pleut toujours dans la nef de cette église , à l'aplomb du sus dit mur ; qu'en outre en hiver la neige passant dessous

les tuiles tombe également dans l'église qui , par conséquent n'ai plus habitable.

Comme le clocher arcade qui surmonte le pignon de la partie construite postérieurement à la nef permet à l’eau et à la

neige de s'introduire au-dessus des voûtes de cette portion de l'église , que depuis quatre siècles que cela existe ainsi

toute la partie de la charpente comprise depuis ce clocher jusque et y compris la première ferme sont dans un tel état de

vétusté qu'il y a également urgence de les réparer et d'en changer presque toutes les parties.

 

Le trou fait à la voûte pour donner accès au clocher donne aussi beaucoup de froid dans l'église .

 

Il y a aussi une portion du mur nord de la nef qui surplombe et qu'il faudra reprendre ainsi que le pignon de la façade

 

 

jusqu'au niveau de la fenêtre, pour tous les motifs ci-dessus il y a donc urgences à faire des réparations.

 

 

Ses réparations consiste donc :

 

Premièrement à enlever la charpente de la nef

 

Deuxièmement à enlever le clocher arcade ainsi que les portions de la nef qui sont en mauvaise état ainsi que le dallage du

chœur.

 

Troisièmement la charpente de la nef sera élevé au niveau de celle du chœur à cet effet on exhaussera les murs , et les

anciennes fermes serviront , le nombre en sera réduit à Trois.

 

Quatrièmement une voûte en plein cintre , construite et enduit en plâtre avec un double rang de briques à plat , sera établi

au-dessous de la charpente et régnera  dans toute la longueur de la nef.

 

Cinquièmement le chœur sera repavé et enfin

 

Sixièmement des colonnes seront établies à l'intérieur de l'église pour supporter un clocher qui sera construit au-dessus

de la porte. ; toute cette maçonnerie ainsi que la base du clocher qui sera cassée , sera construite en briques doubles

de 28 centimètres de longueur , 14 centimètres de largeur et 33 millimètres au moins d'épaisseur.

La flèche de ce clocher sera à huit pans, dont ceux en face des arrêtes de la base seront moitié de ceux des faces ,

la couverture sera en ardoises.

Comme tous les matériaux  proviennent de la démolition , bois et charpente seront remis en œuvre. 

 

L'entrepreneur sera tenu de les démolir avec soin , et de n'occasionner aucune dégradation aux parties qui devront être

conservées,  auquel cas il serait tenu de les réparer à soncoute, et de remplacer également à ses frais les anciens

matériaux qui auraient pu servir dans la nouvelle construction, tous  les anciens matériaux , dans quel qu'état qu'ils soient

du reste, resteront la propriété de la commune et devront être rangés avec soin , aux frais de l'entrepreneur et à proximité

du chantier.

Cette restauration comprenant des travaux de maçonnerie,  de charpenterie,  de couverture,  de plomberie et de serrurerie

ainsi que de plâtrerie , devront être exécutés suivant les règles de l'art et conformément aux plans,

devis et détail estimatif ainsi qu'aux ordres écrits qui seront donnés en cours d'exécution par l'architecte si la chose

est reconnu nécessaire.

Du reste , pour l'exécution de ces travaux , l'entrepreneur sera soumis au cahier des charges imposé aux entrepreneurs

des bâtiments civils du département approuvé par Monsieur le Préfet le 30 septembre 18?4.

Le délai de garantie sera d'une année après une bonne exécution constatée par procès-verbal de réception provisoire ,

pendant ce délai l'entrepreneur sera tenu d'entretenir à ses frais toutes les parties du bâtiment auxquelles il aura fait des

réparations ; sans cependant qu'il puisse être responsable des dégradations provenant de la prise de possession.

Il est bien entendu cependant que toute malfaçon donnerait lieu à un pareil délai , à partir du jour de sa réparation.

Les autres conditions particulières feront l'objet d'un cahier des charges spéciale , à joindre à ce devis lors de la mise en

adjudication de ce projet.

Analyse des prix ( cf. les 8 Pages)

Récapitulation.

Article 1er Démolitions :                     139.64

            2nd Maçonnerie :                     1723.14

            3em Charpenterie :                 1070.64

            4em Couverture :                   489.28

            5em Plomberie et serrurerie :260.00

            6em Plâtrerie :                        1857.99

Montant des travaux prescris :           5540.69

A valoir pour dépenses imprévus :      173.53

                                               Total :             5714.22

Honoraires 5% :                                 285.78

 

Montant général des dépenses :         6000.00

 

Le présent devis et détail estimatif , montant à la somme de six mille francs. Dressé et certifié par l’architecte d’arrondissement. Soussigné .

                                                                            

      Parthenay le 9 octobre 1857